Du 26 au 29 novembre - CinéDoc

Cinédoc

Jeudi 26 novembre, 20h30

CinéDoc accueille cette année deux films proposés par le Festival ALIMENTERRE, coordonné par le CFSI (Comité Français pour la Solidarité Internationale). Ce festival amène les citoyens à réfléchir sur les enjeux agricoles et alimentaires dans le monde, en s’appuyant sur une sélection de films, projetés dans une douzaine de pays. Projections en partenariat avec l’Association Lafi Bala et le CPIE Causses méridionaux.

pixiz 12 09 2020 15 23 52

Keka Wongan : notre cacao made in Ebolowa-Cameroun, de Julie Lizambard (France, 2019, 45 minutes)

Ce film retrace la coopération entre l’établissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricole « Nantes Terre Atlantique » et le Collège Régional d’Agriculture (CRA) d’Ebolowa au Cameroun. Le cœur du projet porte sur la naissance d’un atelier de transformation du cacao en chocolat au CRA, et sur la construction d’une filière locale équitable...

 

 

pixiz 12 09 2020 15 23 21Le système alimentaire à Fès, Maroc, de Anna Faucher, Louison Lançon, Alice Deshons (France, 2019, 29 minutes)

Le système alimentaire de Fès au Maroc fait face à de nombreux défis : métier d'agriculteur dévalorisé et conditions de vie difficiles entraînant un phénomène d'exode rural important, utilisation excessive de produits chimiques pour l'agriculture et pollution des eaux, stratégies de développement de l'agriculture qui mettent à mal les faibles ressources en eau, transformation des régimes alimentaires. Pour autant le Maroc et plus spécifiquement la région de Fès-Meknès bénéficie de fortes traditions culinaires, d'un régime méditerranéen à valoriser pour ses bienfaits pour la santé et le climat. Des initiatives agro-écologiques émergent en zone périurbaine et des coopératives se développent dans les zones rurales proches afin de valoriser au mieux les produits du terroir et d'améliorer la qualité de vie des agriculteurs...

Tout public / Sur réservation

-----

Vendredi 27 novembre

18h - Les Débatteurs, de Julie Chavin (France, 2017, 55 minutes)

pixiz 12 09 2020 15 54 55Fatou, Zouhoudi, Assia, Gabriel... ont 14 ans, sont en troisième et vivent dans une cité du 94 située en Zone de Sécurité Prioritaire. Ils ont formé un club débat pour aborder des sujets qui leur tiennent à cœur, comme l’égalité des sexes, l’immigration ou le vote. Ils ont été filmés pendant un an au sein de l’arène démocratique qu’ils ont aménagée, de leurs timides débuts au débat final à l’Assemblée nationale. Ils découvrent une liberté de pensée et d’expression inédite. Ce que chacun d’eux met en jeu ici, c’est son identité et ses opinions en construction, son rapport au monde et sa volonté de faire entendre sa voix.

 


Tout public / Sur réservation

20h30 - 68, mon père et les clous, de Samuel Bigiaoui (France, 2017, 1h25)

pixiz 12 09 2020 16 00 27Bricomonge est une boutique de bricolage ouverte par Jean, mon père, il y a 30 ans rue Monge à Paris. Des personnes venant de pays et de cultures très divers y travaillent dans une ambiance chaleureuse et familiale. Bricomonge se trouve être un centre névralgique de la vie sociale pour ce quartier prenant les aspects d’une agora. Plus que discret, je sais de mon père qu’il s’engage très jeune, dans la politique et l’action militante au sein de la Gauche Prolétarienne lors des événements de 68. Bricomonge va fermer.
Au moment de l’ultime inventaire et avant la disparition de ce qui a nourri mon imaginaire d’enfant, ce film tente de répondre à une question que je me pose depuis petit : qu’est-ce qui a fait qu’un homme, plutôt intellectuel et cultivé, décide d’ouvrir à 40 ans une boutique de bricolage ? Car voilà, de mon père, je ne sais pratiquement rien, sauf qu’il vend des clous.

En partenariat avec la Médiathèque Départementale de l’Hérault dans le cadre du Mois du film documentaire

Tout public / Sur réservation

-----

Samedi 28 novembre

16h - Lodève 1938 – 1939, de Bernard Léchelon (France, 2020, 20 minutes)

pixiz 12 09 2020 16 04 40

De l’été 1938 à celui de 1939, des opérateurs promènent leur caméra de la place de la République à la rue Neuve des Marchés, et du Stade Municipal jusqu’à la Corniche de Fontbonne. La restauration de huit cartouches de film format 9,5mm et de trois bobines 16mm ont permis le montage de ce documentaire.
Les auteurs de ces prises de vue restent inconnus.Images oubliées, images retrouvées d’une vie lodévoise, sans doute idéalisée, mais disparue à jamais.

En présence de Bernard Léchelon et de Bernard Derrieu

Tout public / Sur réservation 

18h - Green Boys, d’Ariane Doublet (France, 2019, 1h12)
Mention spéciale au festival Cinéma du Réel 2019

pixiz 12 09 2020 16 13 32«Green Boys nous montre dans l’écrin d’une campagne normande, tel un jardin d’Eden, l’amitié de deux jeunes gens dont les dialogues sont éblouissants. Avoir peur de ce qu’on ne voit pas, là est la question... Le Diable ou l’air... Nous voulons saluer l’élégance de ce film et de ses deux protagonistes qui nous montrent la voie du futur, du seul qu’on peut vouloir atteindre, celui de l’aventure de la rencontre.» Claire Simon, présidente du jury.

Green Boys pourrait être un “Petit Prince” du millénaire de l’exil. Alhassane, 17 ans, a quitté la Guinée et arrive seul en France après un éprouvant périple. Accueilli dans un village en Normandie, il rencontre Louka, 13 ans. Entre les deux garçons une amitié naît et s’invente jour après jour. Ce qui les sépare les lie tout autant que ce qui les unit.


Tout public / Sur réservation

-----

Dimanche 29 novembre, 18h - Âme qui vive, d’Éliane Raheb (France, 2018, 1h13) - Au Cinéma Luteva

pixiz 12 09 2020 16 16 05

Le Liban a-t-il une âme ? Peut-il encore avoir une âme, après tant de guerres, de destruction, de malheur ? Du nord au sud, et ici, tout près de la frontière syrienne, les habitants peuvent-ils encore être animés d’une espérance de vie, de paix, de bonheur ? Haykal, fermier chrétien de 60 ans, dont le film de Eliane Raheb fait le portrait, est-il l’âme du Liban ? Il vit dans une région montagneuse située dans le nord du Liban, à quelques kilomètres de la Syrie et il lutte au quotidien pour rester dans sa terre, malgré les tensions sectaires, la peur et le désespoir qui ravagent cette partie géo-politiquement complexe.

 

 

En partenariat avec Occitanie Films et le Cinéma Luteva dans le cadre du Mois du film documentaire

Adultes / Tarif unique 4€

 

 

INFO COVID :

Les animations sont organisées dans le respect de la réglementation sanitaire en vigueur. N'oubliez pas votre masque !