Samedi 5 février - Conférence

15h > 16h30 - LE BLASPHEME, CRIME IMAGINAIRE ?, par J.P. Fournier, en partenariat avec l'Université du Temps Libre du Bas-Languedoc

Le concept de « blasphème » – terme qui fut traduit en latin ecclésiastique par blasphemia, désignant chez les Anciens une forme de blessure, sans rapport systématique au religieux ou au divin – a pris une importance parfois démesurée à travers les trois religions abrahamiques (judaïsme, christianisme et islam). La sévérité du châtiment est proportionnelle au ressenti de chacun dès lors que le nom et la parole sacrée de Dieu sont offensés. Pour tenter de comprendre la polysémie complexe de ce terme, il faut s’immerger dans l’historique du blasphème en France ; d’abord, inobservance religieuse, puis instrumentalisation par le pouvoir temporel, le blasphème devient l'affaire du prince, qui peut ainsi contrôler les comportements sociaux et les croyances individuelles de ses sujets. Il faudra attendre la Révolution française et ses législateurs pour entériner son abolition.

Tout public / Sur réservation 


INFO COVID

Proposition soumise au respect de la réglementation sanitaire en vigueur.